Les différents types de grottes

En dépit des nombreux mythes qui les entourent, les grottes ont joué un rôle crucial dans l’évolution humaine. Mais malgré leur histoire attrayante, la plupart des gens ne savent toujours pas ce qu’elles sont. La formation d’une grotte est l’accomplissement d’un processus long de plusieurs milliers d’années. Les différents processus géologiques à l’origine de leur formation, le type de roche ainsi que beaucoup d’autres éléments influent sur les caractéristiques de chaque grotte. Il en existe ainsi de plusieurs sortes.

Les grottes karstiques

Elle sont formées à partir de roches soluble telle que le calcaire. Mais, il y en a également en marbre, en dolomite, en sel, etc. Dans ce type de grotte, la roche est dissoute par l’acide naturelle contenue dans l’eau de pluie qui s’y est accumulée. L’eau s’infiltre à travers des fissures, des cassures et autres sortes de failles dans le sol. Avec le temps, les failles s’élargissent jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment larges pour être appelées grottes.

Les grottes primaires

Il s’agit de cavités qui se forment en même temps que les roches environnantes. C’est notamment le cas des grottes formées lors d’éruptions volcaniques effusives. Au contact de l’air, la surface de la lave en fusion refroidit très vite alors qu’en dessous elle continue de s’écouler.

Les grottes marines

Comme le suggère leur nom, ce sont des formations rocheuses que l’on retrouve le long des zones côtières du globe. Dans cette catégorie les grottes de littoral sont un cas particulier où la cavité résulte de l’action des vagues sur les parois rocheuses de la côte.

Les grottes glacières

Ces cavités sont formées après la fonte de la glace et l’écoulement d’eau en dessous de glaciers massifs. Il y a plusieurs de ces grottes qui ne sont pas véritablement stables en raison du constant flux d’écoulement de la zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *